Solutions open source pour remplacer Exchange

Des MTA et MDA standard

blue-mindBlueMind

Une solution relativement jeune au regard du marché actuel. Le projet est porté par la société du même nom fondée par un ancien d’OBM.. La particularité mise en avant dans cette solution est son interface de programmation qui doit permettre de l’intégrer dans d’autres applications métiers notamment. La partie webmail est basée sur le logiciel Roundcube auquel vient d’ajouter des extensions. A noter que l’agenda web dispose d’un mode hors connexion.

Les terminaux mobiles, iPhone, Android, BlackBerry, iPad ainsi que les clients de messageries Outlook et Thunderbird sont supportés avec synchronisation des agendas et des contacts.

KolabKOLAB groupware

Ce logiciel repose sur des briques open source comme : openldap, postfix, Cyrus IMAP et Apache. L’objectif de ce projet est de fournir une alternative complète à des produits comme Microsoft Exchange. Le projet a été lancé à l’initiative du gouvernement allemand en 2002.

Implémentant des protocoles standard comme POP3 et IMAP4, il peut être utilisé avec toute une panoplie de client de messagerie classique. Cependant pour bénéficier de toutes ses fonctions (agenda, notes, contacts, etc…), des extensions (Thunderbird) ou des plugins (Outlook) ont été développés ou sont encore en cours de développement. Il est à noter que Horde inclus des fonctionnalités spécifiques pour son utilisation avec Kolab tout comme Kontact le logiciel de groupware de la suite KDE. Attention les plugins pour Outlook sont payants pour la plupart.

OBMOBM Groupware

On retrouve les briques standard Postfix, Cyrus IMAP, OpenLDAP, Squid et Apache ainsi qu’un mixte de langages de développement comme le PHP pour l’interface et Perl pour l’automatisation. Toutes les fonctionnalités classiques de groupware sont présentes et aussi d’autres comme la gestion de projets, la messagerie instantanée avec le support de jabber ou encore la fonction de contrôleur de domaine NT avec Samba.

Des connecteurs pour Thunderbird et Outlook sont disponibles ainsi que des fonctionnalités de synchronisation pour les PDA. A noter que ce projet est soutenu par la Société de Service en Logiciels Libres LINAGORA et qu’il existe un site à destination des professionels avec une offre de service complète.

Des solutions tout en un

egroupwareeGroupWare

Développé en PHP, il s’agit d’un fork du projet phpGroupWare. Il est disponible en près de quarante langues et la quasi-totalité des paquets a été traduite en français. Il peut utiliser différentes bases de données comme : MySQL, Oracle, PostgreSQL, MaxDB ou encore Microsoft SQL Server. L’authentification se fait soit à l’aide de la base de données du logiciel ou sur un annuaire LDAP ou Active Directory.

Il dispose d’une interface web et peut s’utiliser avec des clients de messagerie comme Thunderbird, Outlook ou encore Kontact. Toutes les fonctionnalités de groupWare sont présentes ainsi que des fonctions de partage de documents, de suivi de temps, de bases de connaissances, de workflow, de projet, etc… La synchronisation avec les PDA est assurée par le protocole SyncML.

oxOpen-Xchange

Un projet porté essentiellement par Novell qui en a fait le fer de lance de son offre de groupware à l’attention des entreprises. Il dispose comme ses concurrents d’une interface Web élaborée permettant d’accéder aux fonctionnalités classiques d’un groupware. Pour disposer d’une synchronisation complète, il faut utiliser le module OXtender disponible pour Outlook et Mac OS X. Les clients de messagerie open source devront se contenter d’une synchronisation des emails à l’aide du protocole IMAP et de l’accès à l’annuaire de la messagerie par LDAP.

SOGoScalable OpenGroupware.org (SOGo)

Je vous invite à lire l’articlecomplet que j’avais consacré à ce logiciel très intéressant et conçu comme son nom l’indique pour une montée en charge importante. L’interface web est cependant quelque peu vieillissante, mais répond parfaitement au besoin tout en supportant une ergonomie de type « Drag and Drop » et des menus contextuels.

logo_zarafaZarafa

Les composants serveurs de l’application et l’interface d’accès web sont disponibles sous une licence AGPL. Comme Zimbra il faut passer sur les versions payantes pour disposer de fonctionnalités supplémentaires. Les protocoles IMAP, POP3, iCal permettent d’utiliser des clients de messagerie open source. Les versions payantes offrent un support complet d’Outlook. Zarafa participe au projet OpenMAPI ayant pour objectif de fournir une API pour les solutions de groupware basée sur le protocole MAPI de Microsoft. Le support des PDA est fourni par l’utilisation de Z-Push (l’alternative open source à ActiveSync de Microsoft) ou de la solution Blackberry Exchange Server pour les terminaux de la marque.

zimbraZimbra Collaboration Suite

Zimbra est disponible dans plusieurs versions dont une open source. Les versions payantes comprennent des fonctions complémentaires et du support. Zimbra est un outil de Groupware complet avec agenda, tâches et fonctions collaboratives. L’interface de Zimbra utilise la technologie Ajax (Asynchronous JavaScript and XML).

Zimbra propose aussi un logiciel client utilisable en mode déconnecté : le Yahoo! Zimbra Desktop. Zimbra a établi un comparatif entre Outlook, Thunderbird et le Yahoo! Zimbra Desktop qui tourne bien sur en faveur de ce dernier. Il supporte les compte Yahoo! Mail, Gmail, Windows Live Mail, AOL Mail, Microsoft Exchange (en IMAP uniquement)et POP3 ou IMAP4. De quoi rivaliser effectivement avec Thunderbird. A noter que YZD est mis à disposition sous une licence open source : Yahoo! Public Licence (”YPL”). Pour avoir tester YZD, je le rouve très agréable d’emploi bien qu’un peu plus lourd en empreinte mémoire qu’un Thunderbird.

Et maintenant laquelle choisir ?

Les solutions ne manquent pas et comme on le voit dans le domaine de la messagerie collaborative, Exchange n’est pas incontournable. Difficile de conseiller une solution dans l’absolu. Il s’agit dans l’ensemble de solutions conçues pour un usage professionnel. Parmi les points qui peuvent faire la différence, c’est le support d’un client lourd comme Outlook, si vos utilisateurs ne veulent absolument pas s’en passer et si de plus ils l’utilisent parfois en mode « déconnecté ». Il faut pouvoir disposer d’un plugin ou d’un support du protocole MAPI fiable. Un point à ne pas négliger dans l’évaluation des différentes solutions.

Mon conseil reste donc de bien cerner vos besoins tant au niveau des fonctionnalités que de l’intégration dans votre environnement existant. Armé de cela, il ne vous reste plus qu’à éplucher et essayer au travers d’un pilote une ou plusieurs de ces solutions qui ne répondent pas toutes forcément aux mêmes besoins.

D’un point de vue purement subjectif, je dirais que je suis aujourd’hui plus attiré par des solutions comme BlueMind,OBM ou Sogo. Avec un faible également pour Kolab.